La pandémie provoque l’annulation de bien des manifestations artistiques en Aveyron et ailleurs. La Mairie et le Centre Européen de Conques ont suspendu leur programmation, mais elles souhaitent maintenir cette manifestation pour que la vie culturelle puisse reprendre dès que possible à Conques.

Pour la sécurité sanitaire des personnes, public et artistes, nous organiserons la manifestation et la présence du public afin de respecter scrupuleusement les recommandations.

 

Dare d’Art à Conques  Verre contemporain

 

Affiche-Conques-2020-A4-600-Mo.jpg

 

 

Depuis 2010, une grande complicité lie le collectif d’artistes verriers Dare d’Art à Conques et au Centre Européen, qui lui offre carte blanche, chaque année en août. L’exposition de verre contemporain au Centre culturel de Conques a pour vocation d’entrer en résonance avec les vitraux de Pierre Soulage dans l’abbatiale Sainte Foy. Elle est devenue un rendez-vous attendu qui présente au grand public un panorama représentatif et actualisé de la création artistique en verre.
 

Avec la présence permanente d’artistes soucieux de médiation et d’échanges au sujet des techniques mises en œuvre et de leurs intentions artistiques, l’exposition permettra de rencontrer des verriers et de partager leur passion pour le verre. La variété des formes artistiques et des univers de chaque artiste assurera la richesse de l’exposition.

 

Pour la première fois, afin de marquer cette date anniversaire, et ce, en concertation avec la Mairie, le Centre Européen et la congrégation des Frères Prémontrés, nous réaliserons des installations artistiques de verre, dans le village, autour du cloître et dans l’abbatiale. Cela permettra de mettre en valeur tant les pièces et les installations que les architectures elles-mêmes. La répartition des installations dans le village invitera les visiteurs à découvrir plus amplement le site de Conques.  

 

L’identité de Conques n’est pas uniquement touristique, une dimension immatérielle émane de tout ce qui, ici, nous saisit : le site, les architectures, les œuvres artistiques et religieuses. Cette émotion nous rassemble dans un même sentiment qui nous dépasse. L’esprit du lieu est spirituel. Ce sera le thème de la manifestation de 2020.

 

Le verre n’est-il pas le matériau privilégié pour exprimer cet esprit?  Ne l’a-t-il pas toujours été? Les gemmes des reliquaires et des châsses, les verrières du Moyen-Âge, ici même, les vitraux de Pierre Soulages, en témoignent. Aujourd’hui, grâce aux évolutions technologiques et la diversité des techniques explorées par le collectif Dare d’art,  le verre peut se déployer, gagner une échelle et une troisième dimension jusqu’alors réservée à la sculpture. Plus : il offre en son sein une autre dimension, un espace spécifique de résonances et de reflets que lui permet la transparence.

 

La Mairie de Conque  et la congrégation des Frères Prémontrés ont été sensibles  aux enjeux d’un dialogue renouvelé avec l’art d’aujourd’hui. Il s’est ouvert à Conques en 1994 par la création des vitraux de Pierre Soulage. Le collectif de verriers contemporains Dare d’art souhaite modestement poursuivre ce dialogue fécond.

 

Pour la plupart des personnes qui fréquentent le site de Conques, l’art contemporain constitue un étonnement auquel elles ne sont pas préparées. Pourtant, comme les artisans du haut Moyen-Âge ont inventé de nouvelles formes délaissant le répertoire byzantin, notre époque ne doit-elle pas parler avec les siennes?
Dans le village préservé comme dans ses monuments historiques et paticulièrement dans l’abbatiale, nous devons aux visiteurs une évidente légitimité. Aussi, un véritable dialogue s’actualise entre les artistes, les habitants de Conques, la communauté religieuse, le village et ses monuments. Il renoue aussi avec une tradition didactique pour signifier par un autre langage les valeurs humanistes.
Pour accompagner les pièces, un livret présentera la logique, la démarche et les intentions de ces installations, la cohérence entre nos œuvres et les lieux qui les accueillent.

 

Sûrement, nous serons étonnés de voir nos œuvres acquérir une vie nouvelle, par le regard neuf que les visiteurs porteront sur nos pièces et, aussi peut-être, sur le site ou l’édifice qui les accueille. Certainement, l’accumulation aurait été préjudiciable au sens ; il a fallu oser l’œuvre unique, se poser la question du lieu le plus approprié, donner par l’accrochage une vie nouvelle à l’œuvre incorporée au lieu.

 


Cette exposition annuelle à Conques est un moment fort de notre collectif.