ceramiques_top.svg
 

FIGURES TELLURIQUES

Figure Reliquaire

<h2>Homme Reliquaire (détail)</h2> Grès, engobes, oxydes métalliques, 172x67x35m, <h2>2015</h2>
 

 

<h2>Homme Reliquaire</h2> Grès, engobes, oxydes métalliques, 172x67x35m, <h2>2015</h2>
 

 

 

Grès, émaux et réductions

… après son séjour à Rome, Serge Boularot n’a pas vraiment changé, il a donné libre cours au mouvement qui dès l’origine l’animait, le besoin d’un trait qui ne cerne jamais, qui ne sépare pas l’intérieur de l’extérieur d’une forme,…/… les figurines du début sont devenues torses et personnages. Des corps, seulement des corps nus, ce qui dans les peintures était déjà évident l’est davantage à présent. À une exception près, ils n’ont pas de tête : Serge Boularot ne veut se rendre qu’à l’essentiel, et l’essentiel, ce sont ces épaules ou ces poitrines qui se dégagent à peine de la terre et de la mémoire, une terre sombre, une mémoire tragique. L’anonymat qui est le leur nous rappelle à notre destinée d’êtres mortels, souffrants. Il ne subsiste des épreuves qu’ils ont endurées que des lambeaux : la peau est arrachée, voici que la chair est montrée, dans sa profondeur, dans sa nuit. Pourtant ces « corps révélés », comme les nomme Serge Boularot, ne restent pas figés : ce qui les a lacérés, pénétrés, troués, continue d’agir, mais ils résistent, ils témoignent d’une vivacité d’autant plus tenace qu’elle est d’une fragilité extrême.

 

Pierre Dhainaut

 

Bustes Telluriques

<h2>Tension</h2> Grès, oxydes métalliques, 62x53x24m, <h2>2016</h2>
 

 

<h2>Xylolatrie</h2> Grès, oxydes métalliques, cuisson en réduction, 65x45x40cm, <h2>2016</h2>
 

 

<h2>Présence double</h2> Grès, oxydes métalliques, cuisson en réduction, 55x63x32m, <h2>2016</h2>
 

 

<h2>Torse Samothrace</h2> Grès, oxydes métalliques, émail, cuisson en réduction, 65x54x36m, <h2>2016</h2>
 

 

<h2>Torse Tellurique</h2> Grès, oxydes métalliques, émail, cuisson en réduction, 64x56x32m, <h2>2016</h2>
 

 

<h2>Torse racine</h2> Grès, engobes, oxydes métalliques, 52x67x28m, <h2>2015</h2>
 

 

 

Petites Figures

Archanges, Anges déchus et autres démons

 
<h2>Archange</h2> Terre rakù, oxydes métalliques, cuisson en réduction, 42x14x13cm, <h2>2015</h2>
 

 

<h2>Ange déchu</h2> Terre rakù, oxydes métalliques, cuisson en réduction, 38x12x15cm, <h1>2015</h2>
 

 

<h2>Deux figures ailées</h2> Terre rakù, oxydes métalliques, cuisson en réduction, <h2>2016</h2>
 

 

[<h2>Archanges (ensemble)</h2> Terre rakù, oxydes métalliques, cuisson en réduction,<h2>2015</h2>
 

 

FIGURES DE TÉNÈBRES

Céramiques Rakù

Les gestes du céramiste sont différents de ceux du peintre, plus patients, précaires, toujours prêts à se rompre sans retour en arrière possible. C’est pour cela que Serge Boularot les aime. Tantôt il utilise l’oxyde de fer, tantôt l’oxyde de cuivre qui procurent au grès ces nuances de rouille ou de basalte, et il n’est pas indifférent de savoir que les terres sont cuites à de très hautes températures. Dans ces choix, dans une telle pratique, toute une symbolique se révèle, en accord avec la démarche même de l’artiste, qu’il s’agisse de sculpture ou de peinture, comprendre les grandes forces qui pourraient nous détruire, saisir de justesse ce qui soudain les suspend, l’éclat des ténèbres, l’esprit de la matière.”

 

L’éclat des ténèbres,  Pierre Dhainaut 2008

Les Esprits 2006

<h2>Esprit du Carré</h2> Terre et cuisson Rakù, verre filé, 150x55x40cm, <h2>2006</h2>
 

 

<h2>Esprit du Cercle</h2> Terre et cuisson Rakù, agathe, 165x55x40cm, <h2>2006</h2>
 

 

 

Mémoires 2005

… les collections d’antiques, dès le Quattrocento, ont recueilli plus volontiers les torses que les jambes. Nous préférons souvent les statues de Lagash sans tête, les boudd-has khmers sans jambes, les fauves assyriens isolés. Le hasard brise et le temps métamorphose, mais c’est nous qui choisissons.”

 

Le musée imaginaire,  André MALRAUX

<h2>Mémoire 1</h2> Terre et cuisson Rakù, 45x60x28cm, <h2>2004</h2>
 

 

<h2>Mémoire 2</h2> Terre et cuisson Rakù, 80x65x28cm, <h2>2004</h2>
 

 

<h2>Mémoire 3</h2> Grès, oxydes métalliques, plomb, 100x63x30cm, <h2>2004</h2>
 

 

<h2>Torse Christique</h2> Terre rakù enfumée, 67x40x23cm, <h2>2006</h2>
 

 

 

Petites Figures Sombres 2008

<h2>Ange déchu</h2> Terre rakù enfumée, émail, 19x8x5cm, <h2>2008</h2>
 

 

<h2>Figure Christique</h2> Terre rouge enfumée, tiges métalliques, 18x8x4cm, <h2>2008</h2>
 

 

<h2>Corps fragmenté rouge</h2> Terre rouge et oxydes métalliques, 20x6x4cm, <h2>2005</h2>
 

 

<h2>Figure Déployée</h2> Terre rouge enfumée, 15x10x4cm, <h2>2008</h2>
 

 

<h2>Figure en Péril</h2> Terre rakù enfumée, tiges métalliques, 15x7x4cm, <h2>2008</h2>
 

 

<h2>Figures de Ténèbres</h2> Ensemble <h2>2008</h2>
 

 

     

PROLIFÉRATIONS BLANCHES 2005

Statues si bien brisées que de ce débris naît une oeuvre nouvelle, parfaite par sa segmentation même: un pied nu inoubliablement posé sur une dalle, une main pure, un genou plié dans lequel réside toute la vitesse de la course, un torse que nul visage ne nous défend d’aimer, un sein ou un sexe dont nous reconnaissons mieux que jamais la forme de fleur ou de fruit, un profil où la beauté survit dans une complète absence d’anecdote humaine ou divine, un buste aux traits rongés, à mi-chemin entre le portrait et la tête de mort. Tel corps fruste ressemble à un bloc dégrossi par les vagues; tel fragment mutilé diffère à peine du caillou ou du galet ramassé sur une plage de l’Egée.”

 

Le Temps ce grand Sculpteur,  M. Yourcenar

<h2>Daphnée</h2> Terre rakù enfumée, émail, 20x9x4cm, <h2>2006</h2>
 

 

<h2>Daphnée nue</h2> Porcelaine et oxydes métalliques, 12x5x3cm, <h2>2004</h2>
 

 

<h2>Petite Prolifération</h2> Porcelaine et oxydes métalliques, 11x6x3cm, <h2>2004</h2>
 

 

<h2>Petite Prolifération 2</h2> Porcelaine et oxydes métalliques, 11x5x3cm, <h2>2004</h2>